Syrie : le Conseil de sécurité condamne l’assassinat d’un des deux japonais détenus par l’État islamique

Écouter /

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a fermement condamné dimanche 25 janvier, l'assassinat d'un des deux ressortissants japonais pris en otage par l’EIIL, l'État islamique d’Iraq et du Levant. Des informations sur ce meurtre ont été diffusées sur Internet. Le Conseil a condamné « cet acte odieux et lâche » et exigé la libération immédiate du second otage.

Selon une photo accompagnée d’un message sonore diffusés sur Internet samedi 24 janvier et actuellement en cours d’authentification par les autorités japonaises, Haruna Yukawa, l’un des deux otages japonais détenus par l'EIIL, aurait été assassiné. Ce consultant en questions de sécurité était tombé entre les mains du groupe islamiste au mois d’août 2014, alors qu’il séjournait en Syrie. A l’heure actuelle, l'EIIL serait toujours en possession d’un second otage japonais, le journaliste Kenji Goto, qui, selon la presse, s’était rendu en Syrie afin de plaider en faveur de la libération de son ami Haruna Yukawa, avant d’être lui-même pris en otage par les terroristes.

« Ce crime est, une nouvelle fois, un rappel tragique des dangers croissants auxquels est confrontée chaque jour la population en Syrie, et notamment les journalistes », ont déclaré les membres du Conseil de sécurité dans une déclaration de presse. « Il a également démontré une fois de plus la brutalité de l'EIIL, qui est responsable de milliers de violations contre les peuples de Syrie et d’Iraq ».

Le Conseil des 15 membres a souligné la nécessité de traduire en justice les responsables de l’assassinat de M. Yukawa et a exhorté tous les Etats, conformément à leurs obligations découlant du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à coopérer activement avec le Japon et les autorités compétentes à cet égard.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...