Soudan du Sud : la paix est la première étape pour traiter l’insécurité alimentaire, selon la FAO

Écouter /

Déplacés soudanais. Photo ONU, Albert Gonzalez Farran

L’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l’agriculture (FAO) a atteint près de 3 millions de producteurs sud-soudanais en 2014, alors qu’ils luttaient pour survivre pendant la guerre civile du pays.

Les interventions comprennent la fourniture de semences d’urgence, de filets de pêche et de kits d’élevage.

La FAO a également fourni du combustible et des cuisinières écologiques afin de protéger les femmes dans les zones dangereuses du fardeau d’avoir à sortir et ramasser du bois.

Malgré les gains obtenus, les marchés restent inactifs et des voies d’approvisionnement sont coupées, alors que le conflit se poursuit.

Selon la responsable de la FAO au Soudan du Sud parvenir à la paix est la première étape pour traiter l’insécurité alimentaire.

« Nous avons besoin de la paix pour que ces marchés reprennent et que les aliments du secteur commercial puissent être livrés et nous avons besoin de la paix parce que, nous avons besoin de gens qui aient confiance et soient en mesure de rester à la maison suffisamment longtemps pour planter des cultures », a affirmé Sue Lautze.

Labourer les terres et planter des semences représente un investissement énorme que l'on ne fait pas lorsque l'on craint d'avoir à fuir d'un moment à l'autre, a expliqué la représentante de la FAO, ajoutant que cela génèrerait davantage de malnutrition et de maladies liées à la malnutrition, la faim et la pauvreté dont souffrent déjà trop de Sud Soudanais.

 

(Extrait sonore : Sue Lautze, représentante de la FAO au Soudan du Sud; mise en perspective: Cristina Silveiro)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...