Rougeole : programmes de vaccination dans les pays atteints d’Ebola

Écouter /

Photo:UNICEF

Des programmes de vaccination contre la rougeole sont en cours dans les pays touchés par Ebola, en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, a annoncé vendredi à Genève l'UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance.

En effet, le nombre de cas de rougeole a fortement augmenté dans ces pays où les systèmes de santé sont débordés et des dizaines de milliers d'enfants sont exposés à des maladies mortelles, a indiqué l'UNICEF.

La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse et particulièrement dangereuse pour les enfants une cause majeure de décès d'enfants. Elle est particulièrement préoccupante car les taux de couverture vaccinal ont fortement chuté cette année et c'est un moment où la transmission de la rougeole est à son maximum en Afrique de l'Ouest entre décembre et mars. Donc des dizaines de milliers d'enfants sont actuellement exposés à cette maladie.

En Guinée, où une flambée de rougeole a été déclarée au début de 2014 – avant Ébola – le nombre de cas de rougeole confirmés a presque quadruplé, passant de 59 pour la période janvier-décembre 2013 à 215 pour la même période en 2014, selon l'OMS. En Sierra Leone, le chiffre a triplé sur la même période, passant de 13 à 39.

Au Libéria, qui n'avait signalé aucun cas de rougeole en 2013, quatre cas ont été confirmés dans le comté de Lofa, l'une des zones les plus touchées par le virus Ébola.

La baisse de la couverture vaccinale se combine aussi à la recrudescence de la rougeole. Au Liberia par exemple la couverture vaccinale mensuelle par rapport aux objectifs est passé de 71% en mai 2014 à 55% en octobre 2014

L'UNICEF note que les systèmes de santé dans ces pays sont débordés par la crise Ébola.

En Guinée, l'agence soutient des activités visant à renforcer la vaccination de routine, dont la phase initiale, fin novembre et début décembre 2014, a permis de couvrir des communautés qui n'avaient pas enregistré de cas d'Ebola pendant 42 jours.

En réponse aux cas apparus au Libéria, l'UNICEF, le Ministère de la santé et d'autres partenaires, dont l'OMS, organisent une intensification périodique des vaccinations de routine pour vacciner les enfants de moins de cinq ans et leur fournir des suppléments de vitamine A.

Tout en apportant ces vaccins tout cela est accompli en connexion avec la lutte contre le virus Ebola. Ainsi l'UNICEF fourni aux vaccinateurs non seulement des vaccins mais aussi des kits qui comprennent des gants et des thermomètres infrarouges et les vaccinateurs sont aussi formés à la prévention de l'infection et aux mesures de contrôle et de supervision des activités de vaccinations. En effet pour vaincre Ébola et prévenir la mort d'un grand nombre d'enfants, il faut à la fois briser l'engrenage de la transmission du virus Ébola mais également améliorer les services de santé.

(Extrait sonore : Christophe Bouliérac porte-parole de l'UNICEF)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...