RDC : le Conseil de sécurité pour une intervention militaire énergique des FARDC et de la MONUSCO contre les FDLR

Écouter /

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier 2015, Cristian Barros Melet, a dans une déclaration faite jeudi 8 janvier au nom des membres du Conseil, indiqué que les quinze sont de nouveau profondément préoccupés par l’insécurité et la crise humanitaire dans l’est de la République démocratique du Congo, résultant des activités déstabilisatrices de groupes armés nationaux et étrangers. Il a souligné combien il importe de neutraliser tous les groupes armés, notamment les FDLR, les Forces démocratiques de libération du Rwanda.

Le Conseil réaffirme qu’il est nécessaire de traduire par une action soutenue la volonté des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la MONUSCO de neutraliser les FDLR en lançant immédiatement des opérations militaires.

A cette fin, le Conseil demande aux autorités de la RDC, en particulier au Président Kabila, en sa qualité de commandant en chef, d’approuver rapidement et d’appliquer pleinement les dispositions de la directive conjointe établie par la MONUSCO et les FARDC.

Le Conseil souligne que l’effort de protection des civils exige notamment de mettre fin à la menace que représentent les FDLR, y compris par une intervention militaire énergique des FARDC et de la MONUSCO.

Le Conseil de sécurité souligne qu’il importe de s’attaquer aux causes profondes du conflit dans l’Est de la RDC et qu’une action globale doit être menée pour r6tablir la paix et la stabilité dans les zones concernées.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...