RCA : la Ministre Jeannette Detoua évoque les enjeux des consultations populaires

Écouter /

Jeune femme centrafricaine avec son enfant dans un camp au nord du Cameroun.Photo: UNHCR / F.Noy

Le Premier Ministre de la République centrafricaine (RCA), Mahamat Kamoun, a présidé, le 21 janvier à Bangui, au lancement officiel des consultations populaires. Ces « consultations à la base », qui ont démarré depuis lundi, sont une sorte d'états généraux où les Centrafricains sont invités à se rendre – dans les préfectures ou les sous-préfectures – pour soumettre leurs doléances et leurs idées pour sortir de la crise.

Durant trois semaines, vingt et cinq équipes de travail vont interroger toutes les couches sociales centrafricaines sur toute l’étendue du territoire national. Outre, les seize préfectures de la République centrafricaine, ces consultations seront également menées au Cameroun, au Tchad, au Congo-Brazzaville et en République démocratique du Congo (RDC), des pays limitrophes où se trouve une forte population de réfugiés centrafricains.

Dans chaque préfecture, il y aura trois jours de discussions où les équipes vont consigner les doléances des populations, les difficultés auxquelles elles ont été confrontées et les propositions de sortie de crise. « L'objectif des consultations à la base est de recueillir les thèmes de discussions et les propositions de participation pour le forum de réconciliation nationale prévue en février prochain.

(Interview : Jeannette Detoua, Ministre de la réconciliation, du dialogue politique et de la promotion de la culture civique de la République centrafricaine; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Dossiers, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...