Malawi/Mozambique : l'ONU aide les dizaines de milliers de victimes des inondations

Écouter /

Le Malawi fait partie des 48 pays les moins avancés. Photo ONU / Evan Schneider

Le Bureau des Nations Unies chargé de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que de fortes pluies enregistrées au cours des dernières semaines ont causé de graves inondations au Malawi. La catastrophe a entraîné le déplacement de plus de 100.000 personnes et aurait tué au moins 48 personnes. Le président du Malawi, a déclaré l'état d’urgence le 13 janvier.

Les inondations ont causé d’importants dégâts aux cultures et au bétail. Les habitations ont aussi été inondées ainsi que des routes et autres infrastructures.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) prépare sa réponse à la catastrophe déclarée par le président du Malawi dans les districts touchés par les inondations. Le PAM prévoit de faire parvenir par avion plus de 100 tonnes de biscuits à haute énergie du dépôt humanitaire des Nations Unies à Dubaï. Cela permettra de répondre aux besoins de quelque 77.000 personnes. Les vivres seront distribués en priorité aux personnes les plus vulnérables, en particulier les enfants, qui ont été déplacés.

L 'accès aux zones les plus touchées pour évaluer la situation est rendu extrêmement difficile car les inondations ont emporté de nombreuses routes et ponts. Les zones les plus touchées se trouvaient dans le sud du pays, notamment dans les districts de Chikwawa et Nsanje.

Le Malawi est l’un des pays les plus pauvres au monde. Il a l’un des taux de retard de croissance chez les enfants les plus élevés. Au Malawi, plus de 40% des enfants ont été un retard de croissance, en raison de la sous-nutrition. Le PAM travaille avec l’UNICEF et d’autres agences de l’ONU pour aider les enfants vulnérables.

À la demande du gouvernement et du système des Nations Unies au Malawi, l'OCHA a déployé une équipe d'évaluation des catastrophes des Nations Unies (UNDAC) composée de huit membres pour soutenir la riposte nationale. L’équipe UNDAC devrait rester dans le pays pendant trois semaines.

Le gouvernement, l’ONU et ses partenaires humanitaires ont déjà fourni une assistance aux communautés touchées par les inondations. Cependant, certaines régions restent inaccessibles à cause des inondations qui ont entravé les efforts pour répondre aux besoins et sauver des gens. Le gouvernement a mis en place des centres d’opérations d’urgence dans différents endroits dans le sud du pays et a accru les niveaux de préparation dans le nord où de nouvelles pluies sont attendues dans les prochaines semaines.

De son côté, le Mozambique situé au sud du Malawi connaît également de graves inondations avec des milliers de personnes touchées. Les régions du fleuve Zambèze sont en dessus du niveau d’alerte et les ponts sur la rivière Licungo sont impraticables, ce qui de fait isole le nord du reste du pays. Le gouvernement du Mozambique a émis une alerte rouge pour les régions centrales et septentrionales. Avec ses partenaires, il a fourni une assistance aux communautés affectées. Les Nations Unies se tiennent prêtes à fournir un soutien.

(Extrait sonore : Élisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...