Malawi : la FAO lance un appel à l’aide d’urgence après les fortes inondations

Écouter /

Avec leurs maisons inondées, des familles ont trouvé refuge dans une école dans le district de Chikwawa, au Malawi. Photo PAM/Dannie Phiri

Les agriculteurs du sud du Malawi nécessitent une aide d’urgence en semences et en bétail après que de fortes inondations ont dévasté leurs champs et leurs habitations, emportant les cultures, noyant les animaux et menaçant la sécurité alimentaire locale, a déclaré mercredi l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

« Plus de 170.000 personnes ont dû abandonner leurs maisons. Quelque 79 décès ont été confirmés jusqu’à présent et 153 personnes sont toujours portées disparues rien que dans le district de Nsanje. Selon les estimations, 116.000 ménages ont perdu leurs récoltes et leurs bestiaux », a déploré l’agence de l’ONU à Rome dans un communiqué de presse.

Selon la FAO, le Malawi est régulièrement victime de sécheresses et d’inondations, mais cette année les pluies diluviennes sont tombées prématurément, faisant déborder à plusieurs reprises les fleuves Shire et Ruo et provoquant des dévastations à grande échelle. L’agence estime ainsi que plus de 63.000 hectares de terres sont actuellement sous l’eau dans le pays, dont 35.000 hectares de terres cultivées. L’état d’urgence a été déclaré dans 15 des 28 districts du pays, dont ceux de Chikwawa, Nsanje et Phalombe, qui sont les plus touchés.

« Un nombre incalculable de chèvres et de poulets ont péri là où les eaux ont gonflé à des vitesses imprévisibles », a déploré la FAO, ajoutant que le risque de voir apparaître des maladies du bétail s’est, de ce fait, accru.

En réponse, les pouvoirs publics, ont lancé un plan d’intervention de 16 millions de dollars alloués à l’agriculture afin d’aider les agriculteurs sinistrés à replanter et récolter au cours de cette campagne agricole. Dans certains champs, les cultures pourraient être récoltées dès le mois de juin, selon la FAO, ce qui promet d’atténuer le recours aux programmes humanitaires sur le long terme.

Afin de venir en aide au gouvernement du Malawi, où 86% de la population vie en milieu rural et travaille dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage, la FAO a lancé un appel à la communauté internationale afin d’obtenir des fonds supplémentaires qui lui permettront de porter assistance aux familles touchées par les inondations.

(Extrait sonore : Florence Rolle, Représentante de la FAO au Malawi; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...