Libye : début d’un nouveau cycle de discussions entre parties prenantes à Genève

Écouter /

Le dialogue inter-libyen à Genève sous l’égide de l’ONU (Photo : ONU/Genève)

Un nouveau cycle de pourparlers entre parties prenantes libyennes a démarré lundi à Genève sous l’égide des Nations Unies afin de trouver une issue à la crise politique et sécuritaire qui secoue le pays.

Cette nouvelle réunion organisée par la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) fait suite à des pourparlers à Genève la semaine dernière, au cours desquels les participants ont exprimé leur engagement envers une Libye unie et démocratique respectant l’état de droit et les droits de l’homme.

Outre cette réunion sur les principaux aspects politiques, une autre réunion doit avoir lieu mercredi réunissant des représentants de conseils municipaux et de conseils locaux de villes de l’ensemble de la Libye afin de discuter de l’élaboration de mesures de confiance.

Dans un communiqué de presse publié dimanche, la MANUL a appelé « toutes les parties libyennes et invité tous les participants à aborder ces pourparlers destinés à mettre fin à la crise politique et sécuritaire en Libye dans un esprit d’ouverture et de réconciliation guidé par l’intérêt national supérieur des Libyens ».

Le 17 janvier dernier le Conseil de sécurité s’était félicité du cycle de pourparlers inter-libyens tenu les 14 et 15 janvier à Genève, sous l’égide de la MANUL et avait salué les efforts de médiation personnelle du Représentant spécial du Secrétaire général, Bernardino Leon.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil avaient salué "ceux qui ont participé aux discussions ayant pour objectif de trouver un moyen de mettre fin à la crise politique, sécuritaire et institutionnelle en Libye".

Les membres du Conseil s'étaient également félicités des annonces de cessez-le-feu faites le 16 janvier.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...