Liban : l’ONU rend hommage au Casque bleu espagnol mort dans un échange de tirs

Écouter /

Service commémoratif à l'aéroport international de Beyrouth pour le soldat de la paix espagnol de la FINUL, le caporal Francisco Javier Soria Toledo, mort le 28 janvier 2015 dans l'exercice de ses fonctions au Sud-Liban. Photo : FINUL

Un service commémoratif a eu lieu dans la matinée de jeudi à l’aéroport international de Beyrouth en l’honneur du Casque bleu de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) mort la veille dans l’exercice de ses fonctions, a déclaré la FINUL dans un communiqué de presse.

« Caporal Francisco Javier Soria Toledo, membre du contingent espagnol déployé dans le secteur Est de la FINUL, avait rejoint la mission le 13 novembre 2014. Il a été tué alors qu’il était déployé sur un poste de l’ONU près de Ghajar, durant le grave échange de tirs qui s’est produit hier le long de la Ligne bleue », a précisé la FINUL, ajoutant que la cause précise de la mort reste encore à déterminer et fait actuellement l’objet d’une enquête.

« Caporal Toledo était un soldat de la paix très respecté et dévoué qui travaillait activement à soutenir le mandat de la FINUL, en vertu de la résolution 1701 du Conseil de sécurité », a mentionné la FINUL.

La cérémonie a eu lieu en présence du chef de la FINUL, le général Luciano Portolano, de l’ambassadeur d’Espagne au Liban, Milagros Hernando Echevarría, du commandant brigadier-général du secteur est de la FINUL, Antonio Ruiz Olmos, d’un représentant du gouvernement espagnol, l’amiral D. Teodoro Esteban Lipez Calderon, et d’un représentant de l’armée libanaise.

A cette occasion, le chef de la FINUL a exprimé ses plus sincères condoléances à la famille du soldat de la paix et aux autorités espagnoles.

« Cet incident tragique nous rappelle l’ampleur de la tâche accomplie par les personnels des Nations Unies déployés loin de chez eux, dans des conditions difficiles, pour apporter la paix et la prospérité à ceux que nous servons. C’est un choix noble et courageux », a-t-il dit.

« Aujourd’hui, plus que jamais, en l’honneur de notre collègue tombé, engageons-nous tous à continuer de travailler sans relâche et courageusement pour accomplir les objectifs et le mandat de la FINUL », a ajouté le général Portolano.

A propos de l’échange de tirs survenu la veille entre l’armée israélienne et le Hezbollah au sud du Liban, le chef de la FINUL a par ailleurs fermement condamné « cette violation grave de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU », précisant que la Mission avait lancé une enquête pour déterminer les faits et les circonstances entourant l’incident.

 

(Mise en perspective: Cristina Silveiro)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...