La grande majorité des réfugiés syriens en Jordanie vivent sous le seuil de la pauvreté

Écouter /

Des femmes réfugiées syriennes, portant des enfants, arrivent en Jordanie par le sud de la Syrie. Photo: UNHCR-N. Daoud

Les deux tiers des réfugiés syriens sur le territoire jordanien vivent désormais en dessous du seuil national de pauvreté, et un ménage sur six se trouve dans des conditions de pauvreté abjecte, avec moins de 40 dollars par personne et par mois, indique un nouveau rapport du le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), publié mercredi.

Selon le HCR un grand nombre de Syriens réfugiés en Jordanie sont en train de sombrer dans l’extrême pauvreté à un rythme alarmant en raison de l’ampleur de la crise et de l’insuffisance du soutien de la communauté internationale.

La Jordanie compte actuellement 620.000 réfugiés syriens officiellement identifiés, dont 84% vivent en dehors des camps.

Près de la moitié des ménages visités par les chercheurs en charge de l’étude n’avaient pas de chauffage ; un quart se trouvaient sans électricité ; et 20% ne disposaient pas de toilettes en état de marche.

Les coûts de location représentaient plus de la moitié des dépenses des ménages et de nombreuses familles de réfugiés étaient forcées de partager un logement avec d’autres familles pour réduire les coûts.

« Si la communauté internationale ne renforce pas son soutien aux réfugiés, les familles seront contraintes d’opter pour des stratégies d’adaptation de plus en plus drastiques », s’est inquiété le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres en visite pour une durée de deux jours en Jordanie, ajoutant que « plus d’enfants abandonneront l’école pour trouver du travail et plus de femmes risqueront d’être exploitées, y compris via le recours au sexe pour la survie ».

 

(Interview : Helene Daubelcour, porte-parole du HCR en Jordanie; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...