Haïti : le Conseil de sécurité encouragé par sa récente visite dans le pays

Écouter /

Les 15 membres du Conseil de sécurité rendent hommage aux victimes du tremblement du terre du 12 janvier 2010 en Haïti. Photo Logan Abassi UN/MINUSTAH

Ordre du jour chargé pour le Conseil de sécurité ce matin. Les quinze ont examiné tour à tour la situation à Chypre, celle en République démocratique du Congo (RDC), sans oublier l'efficacité du monde opératoire du Conseil. Autre sujet abordé : la récente mission de visite en Haïti codirigée du 23 au 25 janvier par l'Ambassadeur du Chili, Cristian Barros, qui préside le Conseil de sécurité en janvier, et la Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies, Samantha Power.

La diplomate américaine a dressé succinctement le bilan de cette visite de trois jours en se disant encouragée par la détermination des différents acteurs à sortir de l'impasse politique actuelle. Elle a indiqué que la mission du Conseil a rencontré le Président Martelly et un certain nombre de ses ministres, les dix sénateurs qui siègent encore et plusieurs dirigeants politiques d’opposition. A tous, les membres du Conseil ont tenu un message identique : toutes les parties doivent redoubler d’efforts pour s'engager dans un dialogue constructif et parvenir dès que possible à un accord-cadre pour des élections libres, équitables et inclusives, dans l'intérêt du peuple haïtien.

 

Le Conseil de sécurité a été encouragé par l’engagement du Président Martelly à limiter le recours aux décrets présidentiels, à assurer la continuité de l’État et à organiser des élections. Toute aussi encourageante, a été sa détermination à pratiquer une politique inclusive et à tenir des consultations pour la gestion des affaires de l’État qui se reflète dans la formation d’un gouvernement multipartite dirigé par Premier Ministre issu des rangs de l’opposition.

Samantha Power s'est par ailleurs réjouie d'avoir pu rencontrer le nouveau Conseil électoral provisoire d’Haïti, qui a pris ses fonctions le jour-même de l'arrivée de la mission du Conseil. Composé de membres de la société civile, le Conseil provisoire est chargé d’élaborer un cadre pour les élections cruciales pour la stabilité d’Haïti. Les quinze également rencontré les dirigeants de la société civile haïtienne, en particulier les groupes de femmes, qui ont rappelé l'énorme travail qui reste à faire pour assurer la justice et l’égalité pour tous les Haïtiens, ainsi que le rôle crucial de la société civile dans la stabilisation et le développement continu d’Haïti. Le Conseil de sécurité les a assurés

 

A Port-au-Prince et Cap Haïtien, la mission de visite a eu plusieurs occasions de rencontrer la direction de la MINUSTAH et de voir de directement le travail critique que la Mission onusienne mène en appui à son mandat, en étroite collaboration avec le peuple haïtien.

Samantha Power a également évoqué la visite émouvante effectuée au Mémorial national d’Haïti pour tous ceux qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre – qui a frappé le pays il y a cinq ans, le 12 janvier 2010. La diplomate a souligné, qu'en dépit des défis importants qui persistent, la mission a pu vérifier partout l’incroyable résilience et la détermination du peuple haïtien. Ses espoirs et ses efforts méritent le soutien continu de la communauté internationale pour reconstruire le pays, a-t-elle conclu.

(Extrait sonore : Samantha Power, Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...