Genève : début du deuxième round des négociations entre les parties libyennes en conflit

Écouter /

Bernardino Leon, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la MANUL, la Mission d'assistance de l'ONU en Libye; photo ONU.

L'Office des Nations Unies à Genève a accueilli  mercredi 14 janvier, le deuxième round des négociations entre les parties libyennes en conflit, après plusieurs tentatives infructueuses. Cette réunion est organisée à l’initiative de Bernardino Leon, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la MANUL, la Mission d'assistance de l'ONU en Libye.

Le Représentant Spécial de Ban Ki-moon en Libye, a estimé devant la presse à Genève que cette réunion inaugure un processus de rencontres qui sera long et difficile. Il a aussi précisé les objectifs de ces négociations entre Libyens.

« Il y a deux objectifs principaux: tout d’abord, parvenir à un règlement politique qui soit acceptable pour tous les Libyens, y compris un gouvernement d’unité nationale où tous les Libyens seront représentés, et qui commencera à résoudre leurs divergences politiques. Le deuxième objectif est d’arrêter les combats. La Libye est en train de plonger très profondément dans le chaos. Ce n'est pas seulement dans un chaos politique. C'est une situation extrêmement difficile pour les Libyens et pour la communauté internationale. »

Au terme de deux mois de consultations, diverses personnalités libyennes, des membres du Parlement reconnu par la communauté internationale, y compris certains qui le boycottent, des représentants d’associations de femmes et des municipalités ont accepté de venir à Genève pour discuter d’un règlement politique et d’un arrêt des combats, a expliqué Bernardino Leon.

Le diplomate a estimé que ce processus de dialogue dispose d’un large soutien, même si les milices armées n’en font pas partie.

Une première rencontre avait eu lieu en septembre 2014 à Gadamès. La situation s’est aggravée ces derniers mois avec deux gouvernements et deux parlements parallèles. Les deux plus grandes villes du pays, Tripoli et Benghazi, sont tombées entièrement ou partiellement aux mains de milices.

(Extrait sonore : Bernardino Leon, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la MANUL, la Mission d'assistance de l'ONU en Libye)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...