Cameroun : l'afflux de réfugiés nigérians se poursuit selon le PAM

Écouter /

 

Credit: WFP/Giulio d’Adamo

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), les attaques et l’insécurité sont en hausse des deux côtés de la frontière entre le Nigéria et le Cameroun. De nouveaux mouvements de population arrivant au Cameroun en provenance du Nigeria ont été rapportés au cours des dernières semaines, en plus de l’augmentation des déplacements de la population locale dans les zones frontalières, où des villages entiers ont été détruits.

Le PAM prévoit d’aider 96,068 personnes au Cameroun, y compris les réfugiés, les personnes déplacées nigérianes et les populations locales vulnérables touchées par les attaques et l’insécurité générale qui prévaut. En raison de la situation de sécurité dans la région, il est de plus en plus risqué pour les agences humanitaires d’opérer.

Les populations voient leurs mouvements entravés, ce qui a un impact direct sur l’accès à la terre, ainsi que sur les activités économiques et de marché qui dépendent de mouvements entre les villes et à travers la frontière. La saison de plantation a également été perturbée. Les communautés locales sont touchées et l’insécurité alimentaire est en augmentation.

Quelques 29.000 réfugiés nigérians sont actuellement hébergés dans un camp de réfugiés à Minawao, région de l’Extrême Nord. Le PAM fournit une aide alimentaire aux réfugiés à leur arrivée sur le site.

Beaucoup d’enfants et de femmes sont touchées par la malnutrition. Le PAM a renforcé le soutien aux centres de santé dans les zones touchées pour traiter les enfants souffrant de malnutrition qui âgées de 6 mois à 5 ans et les femmes enceintes et allaitantes. Quelque 365 enfants réfugiés et 100 femmes enceintes et allaitantes ont reçu un soutien nutritionnel jusqu’à présent.

Le PAM a lancé la première distribution à près de 20.000 personnes déplacées dans les trois départements les plus touchés de l’Extrême-Nord en novembre 2014. En raison de ruptures d’approvisionnement des produits de base, un second tour n’a pas encore pu être réalisé.

Au Cameroun, environ 20 000 à 30 000 personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays par des attaques dans trois divisions de la région de l’Extrême Nord.

Il y a environ 36.400 réfugiés nigérians (source HCR) dans la région de l’Extrême Nord du Cameroun. Les agences des Nations Unies s'attendent à ce que ces chiffres soient encore plus élevés, mais en raison de la situation sécuritaire qui prévaut, il est difficile de fournir un nombre exact de réfugiés.

Côté financement, pour l’année 2015, les dépenses qui devraient être engagées par l’opération d’urgence du PAM au Cameroun sont estimées à 23 millions de dollars. L’opération est actuellement confrontée à un déficit de 65% (15 millions de dollars) du total de ses besoins.

(Extrait sonore : Élisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...