Aichatou Mindaoudou explique le rôle de l'ONUCI dans l'évolution actuelle de la situation en Côte d'Ivoire

Écouter /

Aïchatou Mindaoudou Souleymane, Représentante spéciale du Secrétaire général pour la Côte d’Ivoire-UN Photo/Basile Zoma

Aichatou Mindaoudou, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de l'ONUCI, l'Opération de l'ONU en Côte d'Ivoire, s'exprime au micro de Jean-Pierre Amisi Ramazani sur divers sujets concernant la situation en Côte d'Ivoire ainsi que sur le travail de l'ONUCI dans ce pays. Elle parle notamment des avancées actuelles, de la sécurité des civils, de la réduction des effectifs des Casques bleus ainsi que du rôle de la Mission onusienne dans les préparatifs des élections cette année en Côte d'Ivoire.

Le 13 janvier, Aichatou Mindaoudou a présenté devant le Conseil de sécurité le rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la Côte d'Ivoire, axé principalement sur les progrès et les défis sur les droits de l’homme, les questions régionales ainsi que la situation politique et sécuritaire à l’approche de l’élection présidentielle cette année dans ce pays.

« La Côte d'Ivoire s'engage dans une année électorale. La création d’un environnement propice pour les élections est assujettie aux avancées qui doivent être faites dans le domaine des réformes électorales, du maintien du dialogue politique du DDR, de la réforme du secteur de la sécurité et de la justice », a déclaré Aichatou Mindaoudou.

La lutte contre l'impunité, qui est un facteur essentiel de la réconciliation nationale en côte d'Ivoire, progresse lentement, a expliqué la Représentante spéciale du Secrétaire générale. Par ailleurs, il conviendrait d'accentuer les efforts, selon elle, afin de s'assurer que les auteurs d'actes de violations des droits humains y compris des acres d'abus sexuels soient poursuivis et jugés, particulièrement lorsque les prétendus coupables sont des éléments en uniformes.

Elle a ajouté que la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) a achevé son mandat de trois ans et a présenté son rapport final au Président de la République, le 16 décembre 2014. Le rapport présente des détails sur les évènements survenus durant la dernière crise, une analyse des causes profondes du conflit, des recommandations en matière de réformes politiques, administratives et institutionnelles ainsi que des propositions pour des réparations aux victimes et le devoir de mémoire. Le rapport est actuellement soumis au Président qui a par ailleurs dégagé une enveloppe de 20 millions de dollars pour la réparation des victimes en 2015.

Et concernant l’ONUCI, Aichatou Mindaoudou a indiqué que comme instruit par la résolution 2162 (2014), la diminution de la force de I'ONUCI a débuté avec une réduction de 840 soldats à partir du premier décembre. La force actuelle qui est de 6 300 Casques bleus sera ramenée à 5 347 soldats en juillet 2015.

(Extrait sonore : Aichatou Mindaoudou, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et chef de l’ONUCI, l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...