2015/UNESCO : l'Année internationale de la lumière une chance pour l'Afrique

Écouter /

Photo UNESCO / NASA

L’année 2015 a été désignée par les Nations Unies comme l’Année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière. Organisée sous la direction de l’UNESCO, cette Année est une occasion unique de sensibiliser l’opinion public aux solutions que les technologies utilisant la lumière peuvent apporter aux défis mondiaux en matière d’énergie, d’éducation, d’agriculture et de santé. Ces technologies pourraient transformer le 21ème siècle tout comme l’électronique a transformé le 20ème siècle. L'année est d'une importance capitale pour la communauté internationale et notamment pour l'Afrique et sa jeunesse grâce aux possibilités qu'elle offre aux jeunes de pouvoir étudier la nuit tombée.

L'Année internationale de la lumière 2015 sera inaugurée les 19 et 20 janvier 2015 au Siège de l’UNESCO à Paris. À cette occasion, la campagne internationale « 1 001 inventions, et l’univers d’Ibn Al-Haytham » sera lancée par l’UNESCO en partenariat avec 1001 Inventions, une organisation de valorisation du patrimoine culturel et scientifique. Cette campagne comprendra une série d’expositions interactives, des ateliers et des spectacles qui illustreront l’univers de ce physicien, philosophe et mathématicien remarquable. Ibn Al-Haytham, un érudit du 10ème siècle originaire de Basra (Iraq), est souvent considéré comme étant le père de l’optique moderne. Il a fait des découvertes décisives en optique géométrique et physiologique, en mathématiques et en astronomie, et a contribué à jeter les fondements de la méthode scientifique moderne.

Tout au long de l’Année, l’UNESCO réunira les principales parties prenantes, y compris les sociétés et unions scientifiques, les structures d’enseignement, les plateformes technologiques, les organisations à but non lucratif et des partenaires du secteur privé. Ensemble, ils vont démontrer en quoi les techniques utilisant la lumière peuvent améliorer la qualité de vie dans les pays développés et en développement – que ce soit par l’éducation pour le développement durable (l’étude devient souvent impossible après le coucher du soleil dans les pays en développement), la réduction des pollutions lumineuses et du gaspillage d’énergie, l’autonomisation des femmes en science, et la sensibilisation des jeunes.

« Je suis heureuse de lancer cette campagne internationale sur l’univers d’Ibn Al-Haytham en collaboration avec 1001 Inventions, afin de promouvoir les sciences de la lumière pour le bénéfice de tous », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova. « Bien que millénaire, la vie et l’œuvre du scientifique révolutionnaire et humaniste Ibn Al-Haytham n’ont jamais été aussi pertinentes qu'elles ne le sont aujourd'hui. »

En savoir plus sur l'Année internationale de la Lumière : www.light2015.org

(Interview, 2ème partie : Jean-Paul Juste Ngome Abiaga, Secrétaire exécutif adjoint du Programme international relatif aux sciences fondamentales de l'UNESCO; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...