Syrie 2015: l'ONU lance un appel de $8,4 milliards pour 18 millions de personnes en besoin

Écouter /

Alors que la guerre en Syrie entre dans sa cinquième année, les Nations Unies et leurs partenaires ont lancé ce jeudi à Berlin un appel humanitaire et de développement de 8.4 milliards de dollars pour aider 18 millions de personnes en Syrie et dans la région en 2015.

L’appel comprend deux éléments principaux. Il s'agit d'un soutien pour les 12 millions de personnes déplacées et de personnes touchées par le conflit à l’intérieur de la Syrie, ainsi qu’une réponse aux besoins des millions de réfugiés syriens dans la région, et des pays et communautés qui les accueillent

L’appel 2015 intègre pour la première fois un volet important consacré au développement en plus des besoins humanitaires vitaux de la plus grande crise de déplacement de population au monde.

Le plan de réponse stratégique 2015 pour la Syrie répond aux besoins humanitaires à l’intérieur du pays et vise à apporter protection, aide vitale et des moyens d’existence à 12.2 millions de personnes. Le plan requiert des financements à hauteur de 2.9 milliards de dollars et regroupe les organisations humanitaires travaillant à l’intérieur de la Syrie et dans les pays voisins afin de renforcer la réponse.

« Le conflit a détruit les vies de millions de Syriens qui se retrouvent pris entre deux feux et n’ont pas accès aux produits de première nécessité ni aux soins de santé. Beaucoup vivent dans la peur, les enfants ne peuvent pas aller à l’école, et les parents ne peuvent pas travailler », a déclaré Valerie Amos, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et la Coordonnatrice des secours d’urgence.

De son côté, Antonio Gutteres le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a souligné que « La guerre s’aggrave en Syrie et la situation humanitaire se prolonge. Les réfugiés et les personnes déplacées ont épuisé leurs économies et leurs ressources, les pays hôtes sont au bord de la rupture ».

Le Chef du HCR a expliqué que la communauté internationale a besoin d’une nouvelle architecture de l’aide qui lie le soutien aux réfugiés avec ce qui est entrepris pour stabiliser les communautés qui les accueillent.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

 

Classé sous Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...