Somalie : la base de l'ONU attaquée à Mogadiscio

Écouter /

Un soldat de l’AMISOM sur un nouveau camp à Mogadiscio. Photo AU-UN/Stuart Price

En Somalie, le camp de base de l'ONU situé près de l'aéroport de Mogadiscio a été attaqué jeudi 25 décembre par des éléments du groupe islamiste terroriste Al Shabaab.

Aleem Siddique, le porte-parole de l'ONUSOM, la Mission des Nations Unies en Somalie, au cours d'un entretien avec la radio des Nations Unies, a expliqué que certains des terroristes étaient habillés en militaires de l'armée nationale somalienne. Aux alentours de midi, ils ont pris d'assaut le camp de la mission de l'Union Africaine en Somalie, l'AMISOM, essayant de prendre le contrôle d'unités stratégiques au sein du camp. Durant l'assaut, cinq terroristes ont été tués, et trois autres ont été capturés.

Trois soldats de l'AMISOM et deux civils ont perdu la vie au cours de l'attaque, qui a été maitrisée par l'AMISOM au cours de la journée.

Tout le personnel de l'ONUSOM et de l'AMISOM est désormais en sécurité, selon Aleem Siddique.

Dans un communiqué publié ce vendredi, le Représentant Spécial du Secrétaire général, Nicholas Kay, a condamné fermement cette attaque et félicité l'AMISOM pour leur réponse rapide et leur bravoure.  Il a également présenté ses condoléances aux familles des victimes civiles et militaires et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Aleem Siddique a ajouté que « cette attaque [n'allait] pas nous dissuader.  Il reste beaucoup de travail important à faire ici, et on reste concentré pour réaliser ce travail avec le peuple somalien, et aider à construire un avenir meilleur pour les Somaliens.»

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a de son côté exprimé sa solidarité avec le personnel de l’AMISOM et des Nations Unies œuvrant pour la paix en Somalie, et il a réaffirmé la détermination des Nations Unies à soutenir le Gouvernement et le peuple de la Somalie dans leurs efforts pour rétablir la paix et la stabilité dans le pays.

Le porte-parole de l'ONUSOM a ajouté que les mesures de sécurité pour le personnel de l'ONU seraient toutefois renforcées suite à cette attaque de manière à pouvoir continuer à travailler en Somalie en toute sécurité.

(Extrait sonore : Aleem Siddique, porte-parole de l'ONUSOM ; propos recueillis par Jocelyn Sambira)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...