RDC: plus de 250 Congolais vivant avec le VIH sont soignés en Ouganda

Écouter /

Environ 256 personnes vivant avec le VIH (PVV) dans le territoire d'Aru, en Ituri (Province Orientale), République démocratique du Congo, sont soignées aux médicaments antirétroviraux dans le district ougandais d'Arua.

L'Institut panafricain de santé communautaire (IPSC) a livré cette information, à Bunia, chef-lieu de l'Ituri, à l'occasion de la journée mondiale contre le Sida, célébrée le 1er décembre de chaque année.

Selon cette structure, ces Congolais sont obligés de franchir la frontière pour accéder aux antirétroviraux dans ce district voisin d'Arua en Ouganda.

La chargée du programme Sida au sein de l'IPSC, Kavira Sikuli, affirme que le territoire d'Aru a connu à plusieurs reprises des ruptures de stock de médicaments antirétroviraux (ARV).

Elle a indiqué que cette situation expose les Congolais vivant avec le VIH/Sida, au cas où l'Ouganda ne voudrait plus les prendre en charge.

«Ils sont soignés par les ARV et ils reçoivent des soins contre les infections opportunistes. Des malades indigents bénéficient même des vivres. Notre crainte est que si l'Ouganda décidait de ne plus recevoir les malades congolais, ça sera catastrophique. Chez nous au Congo, nous assistons à des ruptures de stocks des ARV et pourtant le traitement aux ARV sont à vie», se plaint Kavira Sikuki.

Elle a recommandé au gouvernement congolais de mettre une approche intégrée où la qualité et la quantité des ressources soient affectées dans la lutte contre le Sida pour avoir, dans les jours à avenir, un Congo sans VIH.

(Extrait sonore: Kavira Sikuli, chargée du programme Sida au sein de l'IPSC ; propos recueillis par Radio Okapi)

 

Classé sous L'info, Le journal direct, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...