RDC: les FARDC et la Monusco veulent neutraliser «définitivement» les ADF dans le Nord-Kivu

Écouter /

Le commandant de la Brigade d'intervention de la Monusco, le général Abdallah Kimweri, a affirmé dimanche 14 décembre que les troupes des FARDC et de la mission onusienne sont décidées à neutraliser «définitivement » les rebelles ougandais des ADF.

L'armée congolaise et les casques bleus affrontent actuellement ces rebelles dans une dense forêt, aux alentours de plusieurs villages du territoire de Beni au Nord-Kivu. Un journaliste de Radio Okapi a pu survoler la zone de combat dans un hélicoptère de la Monusco, en compagnie du commandant de l'opération Sokola 1, le général Muhindo Akili Mundosi et celui de la Brigade d'Intervention de la Monusco.

Les deux officiers supérieurs effectuaient une visite d'inspection des troupes des Forces armées congolaises (FARDC) et de la Monusco, engagées dans ces opérations.

Le général Abdallah Kimweri a assuré que l'ennemi sera poursuivi jusqu'à sa neutralisation.

«La guerre est toujours difficile et il n'y a jamais eu une guerre facile. Maintenant nous sommes à la poursuite de l'ennemi, partout où il se trouve, pour l'affronter et le neutraliser définitivement», a-t-il affirmé.

Pendant plus d'une heure, les deux officiers ont survolé, à basse altitude, les villages d'Abialose, Makembi, Nadwi, Chuchubo 2, Canada et Mapobu, où leurs forces sont engagées depuis samedi dernier dans les opérations conjointes contre les rebelles ougandais de l'ADF.

Pour le général Muhindo Akili Mundosi, commandant de l'opération Sokola1, l'objectif était de se rassurer du respect des consignes reçues par les troupes engagées dans ces combats.

Sur place, les FARDC et les troupes de la Monusco sont déployées dans une forêt dense où les ADF se battent en guérilla.

Les FARDC et la Monusco ont lancé samedi 13 décembre une nouvelle traque conjointe des rebelles ougandais des ADF accusés de plusieurs atrocités dans la région de Beni et ses environs.

La société civile du Nord-Kivu avait salué l'annonce du début de ces opérations qui, pour le vice-président de cette structure, doivent permettre de neutraliser définitivement ces hommes armés, accusés du massacre de nombreux civils ces derniers mois.

(Reportage : Martial Papy-Mukeba de Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...