RDC: 83 combattants FDLR déposent leurs armes à Walikale

Écouter /

Un des centaines de rebelles des FDLR qui se sont rendus à la SADC traverse un camp de la MONUSCO près de la base à Kanyabayonga ©MONUSCO/Sylvain Liechti

Quatre-vingt-trois combattants hutus rwandais des FDLR ont désarmé volontairement dimanche 28 décembre dans la localité de Buleusa, à plus de 200 km à l'ouest de Goma, dans le territoire de Walikale.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence du vice-gouverneur du Nord-Kivu, des membres du gouvernement congolais, des représentants de la SADC, de la CIRGL ainsi que des représentants de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO)

Le vice-gouverneur du Nord-Kivu, Feller Lutahichirwa a remercié les FDLR de leur volonté à désarmer, mais il prévient que l'ultimatum du 2 janvier 2015 leur fixé par la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) reste en vigueur:

«Nous pensons que les FDLR vont tenir compte des engagements pris et vont saluer la main qui leur est tendue et cette main ne restera pas éternellement en l'air. Le gouvernement de la République, qui a pris cet engagement à l'égard de tous les groupes armés, ne pourra pas laisser un groupe armé étranger continuer à prester au niveau de la République.»

Et le représentant de la SADC, Conrandie Marius, a renchéri en disant qu'il s'agit d'un pas nécessaire au processus de paix dans la région, tout en faisant remarquer que cela n'était pas suffisant:

«Même si c'est un pas nécessaire, il n'est pas suffisant, il n'est qu'un pas partiel et assez tardif. Nous lassons un appel solennel et urgent, au leadership et à tous les combattants des FDLR: sortez de la forêt, déposez vos armes, entrez pleinement dans ce processus pacifique pour que 2015 puisse être une nouvelle année de paix et d'espoir.»

Aussitôt après leur désarment, les 83 combattants ainsi que 39 de leurs dépendants ont été embarqués dans les véhicules de la MONUSCO pour Kanyabayonga en vue de leur cantonnement provisoire.

(Mise en perspective : Gisèle Kaj , Radio Okapi)

 

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...