Rétrospective 2014 : la RDC toujours dans la tourmente sécuritaire et humanitaire

Écouter /

Patrouille des FARDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

En début d'année 2014 déjà, Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles ougandais des ADF/Nalu se sont affrontés à l’est de Kamango à environ 90 kilomètres au nord-est de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Devant cette situation le Conseil de sécurité s'est réuni pour entendre Martin Kobler, le Représentant spécial des Nations Unies et Chef de la MONUSCO, l’opération onusienne de maintien de la paix en RDC.

Les drones de surveillance de la MONUSCO ont accru leurs vols de reconnaissance et de surveillance. Selon le Colonel Félix Bass, porte-parole militaire de la MONUSCO, ces rotations ont pour but d'appuyer les opérations des Forces armées de la RDC (FARDC) contre les groupes armés dans les territoires de Walikale et Masisi dans le Nord-Kivu.

Côté humanitaire, l'OCHA, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies a révélé, dans un rapport, avoir recensé plus d'un million de personnes déplacées internes dans la Province du Nord-Kivu. L’OCHA souligne que les déplacements des populations demeurent une constante au Nord-Kivu et sont dans plus de 90% des cas liés à l’insécurité causée par l’activisme des groupes armés et les opérations militaires.

Recherche de la paix…..La quatrième réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et la région a eu lieu en septembre à New York.

Les participants ont examiné l’évolution de la situation politique et sécuritaire dans la région ainsi que le rapport d’étape sur la mise en œuvre du Plan d’action régional.

Les participants ont réaffirmé, selon le Professeur Ntumba Luaba, le Secrétaire exécutif de la CIRGL, que cet Accord-cadre restait un mécanisme viable et efficace pour parvenir à une paix durable et à la stabilité en République démocratique du Congo et dans la région, et ont renouvelé leur engagement en faveur de sa mise en œuvre.

Et l'Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, s'est rendue à Kinshasa dans le cadre de l'évaluation de l'accord cadre d'Addis Abeba.

Et puis, il y a eu l'ouverture en mars à Kinshasa, la capitale de la RDC, du deuxième Forum mondial des femmes francophones, à Kinshasa. Elles ont plaidé pour la restauration d’une paix durable en RDC en présence du Président Joseph Kabila.

Et à l'Ouest de la République démocratique du Congo, plusieurs ressortissants de la RDC ont été refoulés de Brazzaville. La police du Congo/Brazzaville a mené l’opération baptisée «Mbata ya mikolo» (gifle des aînés, en français) pour arrêter et expulser des étrangers présumés criminels. Le vice-président de la FIDH, la Fédération internationale des droits de l’homme, Dismas Kitenge, dénonce la procédure de ces expulsions et les traitements infligés aux expulsés. Il demande à Kinshasa de protester officiellement auprès de Brazzaville.

Et sur le plan de la santé, la RDC est cliniquement débarrassée d’Ebola dans la localité de Djera, selon le Dr Muyembe. Cette nouvelle est arrivée alors que l'épidémie d'Ebola continue d'endeuiller de nombreuses familles en Afrique de l'Ouest. 

Enfin, le gynécologue congolais, Denis Mukwege, s'est vu décerner le Prix Sakharov 2014 du Parlement européen. Un prix qui récompense trente années d'engagement contre les violences faites aux femmes en République démocratique du Congo. On écoute le Docteur Denis Mukwege.

Les problèmes sécuritaires avec des graves conséquences humanitaires ont profondément marqué la situation en 2014 en RDC, pays toujours en quête d'une nouvelle voie pour parvenir à une paix durable.

(Rétrospective 2014 de Jean-Pierre Amisi Ramazani sur la situation en République démocratique du Congo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...