RCA : L'espoir du chef de la mission des Nations Unies

Écouter /

Babacar Gaye, chef de la MINUSCA. Photo MINUSCA / Dany Balepe

L'espoir de la paix domine en République Centrafricaine, a déclaré le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RCA, Babacar Gaye. Lors de la conférence de presse hebdomadaire de la la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine, la MINUSCA, il a dressé le bilan des derniers développements dans le pays et du déploiement de la MINUSCA : « Si je devais résumer en un mot la situation, ce serait l'espoir » et noté des « progrès palpables » vers la paix.  

Il a rappelé l'appel du Conseil de Sécurité lancé à toutes les parties, en particulier les dirigeants des Ex-Seleka et des anti-Balaka, à déposer immédiatement les armes et emprunter la voie du dialogue, en affirmant que la MINUSCA avançait dans cette direction.

«  La récente concertation des forces vives de la nation, la perspective des consultations à la base, ainsi que la perspective de la tenue du Forum de Bangui sont en somme la colonne vertébrale de cet espoir » a-t-il ajouté.

Rappelant le triptyque que constitue le mandat de la MINUSCA : protection des populations, soutien au processus politique et appui à la restauration de l'autorité de l'Etat, le chef de la MINUSCA a salué les résultats obtenus, alors même que le déploiement des troupes n'est pas complètement achevé.  « Il reste sans doute beaucoup à faire, mais, personnellement je suis satisfait de l'attitude et des résultats qui sont déjà obtenus par nos forces », a-t-il encore declaré.

Notant de nombreuses interventions des forces de police de la MINUSCA a Bangui (764 au total) et un engagement robuste des contingents de la MINUSCA à l'Ouest du pays, Babacar Gaye a insisté sur le fait que la mission de la MINUSCA repose aussi sur des efforts de conciliation dans les communautés, avant même la coercition.

Souhaitant une bonne année à la population centrafricaine qu'il a assuré du soutien des Nations Unies, il a conclu en disant «  Le chemin vers la paix et la sécurité semble difficile, mais je crois qu'il y a un espoir. »

(Extrait sonore : Babacar Gaye, Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine ; propos recueillis par la MINUSCA)

 

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...