OCHA dénonce le regain de violence en République Centrafricaine

Écouter /

 

till-Muellenmeister-Irin

Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires en République centrafricaine s'est alarmé du regain de violence qui touche le centre du pays.

Dans un communiqué, le Coordinateur humanitaire par intérim, Mohamed Malick Fall, a condamné la reprise des affrontements à Mbrès, dans la préfecture de la Nana Gribizi, le 16 décembre dernier.

Ces affrontements auraient causé la mort de 28 personnes, dont un volontaire de la Croix-Rouge nationale.

Le coordinateur humanitaire a présenté ses condoléances aux familles des victimes et s'est déclaré indigné par le regain d'hostilités qui affecte le processus de réconciliation nationale.

Il a invité les parties prenantes à maintenir la cohésion sociale dans le pays et à protéger la vie des populations civiles.

Le 13 décembre, une cérémonie de réconciliation entre les factions armées avait eu lieu à Mbrès.

Le conflit en République Centrafricaine a provoqué le déplacement de 430 000 personnes  et 1,5 millions de personnes ont toujours besoin d'assistance alimentaire. 200 000 personnes sont également refugiées dans les pays voisins. Un an après le début du conflit, un forum de réconciliation nationale doit se tenir à Bangui au mois de janvier 2015, mais des tensions intercommunautaires persistent et la situation sécuritaire demeure fragile.

(Mise en perspective : Priscilla Lecomte)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...