Lutte contre Ebola : de plus en plus de personnes ont accès aux soins de qualité, mais la situation reste préoccupante, selon David Nabarro

Écouter /

A l’extérieur d’un centre de traitement d’Ebola. Photo UNICEF / Christine Nesbitt

Deux mois exactement après le début de la Mission d'urgence des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER), les résultats sont encourageants mais des efforts importants restent à mener pour éradiquer complètement la maladie en Afrique de l'Ouest. C'est le message qu'a transmis le Coordinateur des Nations Unies pour la lutte contre Ebola, David Nabarro, lors d'une conférence de presse à Accra au Ghana, avec Anthony Banbury, le chef de l'UNMEER.

Le docteur Nabarro a fait le point sur les objectifs fixés à la mission des Nations Unies. Pendant les 60 premiers jours d'intervention,  il s'agissait de s'assurer que 70% des enterrements soient réalisés de manière sécurisée, et que 70% des malades aient accès a un traitement.

Pour le Coordinateur des Nations Unies, les efforts fournis sont immenses. Il a remercié les communautés et les gouvernements pour leur mobilisation et plus particulièrement salué l'engagement des milliers de  travailleurs de santé.

David Nabarro a souligné que 70% des personnes décédées étaient enterrées en sécurité et dans la dignité, et que le taux de traitement dépassait 70% dans de nombreux endroits. Il a néanmoins relevé que l'intensité de la transmission du virus restait préoccupante dans certaines régions. Cela appelle, selon lui, à un ajustement de la réponse internationale en fonction des situations.

«  Là où l'intensité de la transmission est élevée, l'accent doit être mis sur la mobilisation de la communauté, les centres de traitement, les enterrements et les service de base pour ceux qui sont dans le besoin », a-t-il expliqué, ajoutant que «  quand l'intervention devance l'épidémie, les priorités évoluent ». Il devient alors plus important de rechercher les cas d'Ebola et de faire le suivi des contacts pour éradiquer définitivement la maladie.

Apres l'ouverture, mercredi 26 novembre, d'une antenne à Bamako, la Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola a annoncé qu'il n'y avait pas eu de nouveau cas d'Ebola au Mali. Le nombre de morts dans ce pays s'élève pour le moment à 7. Au total, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, près de 16 000 cas d'Ebola ont été recensés, dont 5 689 décès.

(Extrait sonore: David Nabarro, Coordinateur des Nations Unies pour la lutte contre Ebola)

Classé sous Épidémie d'Ebola, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...