La croissance des salaires dans le monde portée par les pays émergents, selon l’OIT

Écouter /

ilo-photo

A Genève, l'Organisation Internationale du Travail (OIT) a publié le Rapport 2014-2015 sur les salaires dans le monde.

Publié tous les deux ans, le rapport passe en revue les principales tendances salariales dans les pays développés, émergents et en développement.

Le rapport analyse aussi les inégalités salariales sur le marché du travail et dans les revenus des ménages. Enfin, il contient une série de propositions, y compris sur la manière de traiter les inégalités et la discrimination sur le marché du travail.

Les salaires sont encore inférieurs aux niveaux d’avant la crise dans les pays développés qui, selon l'organisation, sont presque en déflation.

Lors du lancement de l'examen global des salaires, les économistes de l’OIT ont averti que le peu de progrès qu' il y avait eu au cours des deux dernières années a été alimentée presque entièrement par les économies émergentes.

La Chine a été responsable de plus de la moitié de cette croissance des salaires, ainsi que d’autres économies asiatiques dont le Vietnam et le Cambodge.

Cela signifie que les pays de la zone euro ont connu une croissance zéro.

Tout aussi préoccupant pour l'agence onusienne est l’écart grandissant entre la hausse de la productivité des travailleurs et de leurs salaires.

Cela serait dû au fait que les ménages reçoivent une plus petite part de la croissance économique et ont moins à dépenser à la fin du mois.

L’OIT a également appelé à mettre en place des lois et des politiques anti discriminatoires pour lutter contre les inégalités constatées dans les rémunérations des hommes, des femmes et des migrants.

Aux États-Unis les salaires des femmes sont jusqu’à 36 % inférieurs à ceux des hommes, et cette tendance, selon l’OIT, se renforce à mesure que l'on monte dans l’échelle de rémunération.

A l’inverse, des pays tels que le Brésil et la Russie ont connu d’importantes réductions dans les écarts de salaire depuis le dernier rapport, paru il y a deux ans, ce dont s’est félicité l’OIT.

(Extrait sonore : Patrick Belser, économiste de l’OIT ; propos recueillis par Daniel Johnson)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...