Libye : plusieurs morts et déplacement en masse de la population suite aux combats entre groupes armés

Écouter /

Epuisés par les épreuves pour essayer de fuir la Libye, des hommes essayent de se reposer. HCR/A.Duclos

Le Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme et la MANUL, la Mission d'appui de l'ONU en Libye, ont publié conjointement aujourd'hui un nouveau rapport sur la situation en Libye.

Selon ce document, les combats ces derniers mois, qui opposent des groupes armés à l'Ouest, à l'Est et au sud du pays, ont causé la mort de centaines de personnes parmi les civils et ont provoqué des déplacements massifs des populations. Ceux qui sont dans les zones de conflits vivent dans des conditions humanitaires difficiles.

Dans l’Ouest de la Libye, dans la région de Warshafana, les combats entre groupes armés rivaux ont entrainé la mort d'environ 100 personnes et 500 autres ont été tuées entre fin août et début Octobre. Ces combats ont provoqué une crise humanitaire, avec 120 000 personnes contraintes de fuir leurs maisons avec de graves pénuries de nourriture et de fournitures médicales.

Des centaines de maisons, de fermes et d’autres établissements ont également été détruits. Les combats dans les montagnes de Nafusa, en bordure de Warshafana, ont  également entraîné la mort de 170 personnes.

À Benghazi, depuis l'augmentation des combats à la mi-Octobre, 450 personnes ont été tuées. Les résidents ont été confrontés à de graves pénuries de soins médicaux, les hôpitaux ayant été détruits ou occupés par des groupes armés. La MANUL a  également été informé que des combattants portant des uniformes du Croissant-Rouge libyen et utilisant l’une de ses ambulances avaient mené une attaque suicide.

 

(Extrait sonore : Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme) 

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...