Le chef de la MONUSCO condamne les massacres à Béni, en RDC

Écouter /

Martin Kobler, le chef de la MONUSCO, avec des soldats des FARDC. Photo ONU/ Sylvain Liechti

Après une nouvelle attaque qui aurait fait plus de trente morts dans la région de Beni, au Nord Kivu, dans la nuit de dimanche à samedi, Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC), a fermement condamné ces actes qu'il a qualifié d'ignobles.

Le chef de la mission des Nations Unies en RDC, la MONUSCO, s'est déclaré choqué par ces atroces massacres qui visent selon lui à maintenir un climat de terreur dans la région. Il a appelé à la mise en place d'actions conjointes immédiates des forces armées congolaises (FARDC) et de la MONUSCO, afin d'éliminer ceux qu'il a appelé de « terroristes. »

Martin Kobler a également souhaité une coopération renforcée pour permettre davantage de patrouilles préventives.

Selon Radio Okapi, le territoire de Beni est le théâtre de massacres depuis le mois d'octobre dernier. Plus de deux cents civils auraient été tués en l'espace de deux mois, et ces massacres seraient attribués aux rebelles ougandais des ADF.

(Mise en perspective : Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...