L'AIEA a besoin de fonds pour étendre jusqu'en 2015 sa mission de surveillance du nucléaire iranien

Écouter /

Yukiya Amano (Photo : AIEA)

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a lancé jeudi 11 décembre un appel aux états membres pour le financement du plan d'action conjoint en Iran. Des activités de surveillance et de vérification du programme nucléaire iranien avaient été mises en place afin de garantir son caractère exclusivement pacifique.

L'année dernière, l'Allemagne, la Chine, la Russe, le Royaume Uni, les États-Unis et la France avaient accepté de prolonger, jusqu'en 2015, les activités de l'AIEA en Iran.

Le Directeur général, Yukiya Amano est revenu sur la situation, lors du Conseil des Gouverneurs de l'AIEA à Vienne. Il a déclaré, entre autres, que « le mois dernier, les six pays ont accepté de prolonger le plan d'action conjoint   jusqu'au 30 juin 2015. Nous avons fourni des rapports mensuels sur l'état du programme nucléaire iranien ».

« Nous estimons que d'ici au 30 juin 2015, les activités de surveillance et de vérification de l'Agence, requises par le plan d'action conjoint, coûterons 5.5 millions d'euros.  J'invite les états membres à dégager les fonds nécessaires pour assurer le bon déroulement de nos activités », a-t-il ajouté.

(Extrait sonore : Yukiya Amano, Directeur général de l'AIEA)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...