L’agriculture de montagne face au défi du changement climatique

Écouter /

Agriculteurs dans la région de Sapa, au Vietnam. Photo ONU /Kibae Park

L'agriculture de montagne est principalement familiale. C'est depuis longtemps un modèle en matière de développement durable, d'après la FAO, l'Organisation Mondiale pour l'Alimentation et l'Agriculture, qui, à l'occasion de la journée internationale de la montagne, le 11 décembre, a souhaité mettre l'accent sur les opportunités qu'elle peut créer en matière de développement local, notamment à travers la production de produits à haute valeur ajoutée.

Cependant, les régions montagneuses, qui couvrent 25% de la surface du globe, sont confrontées à de nombreux défis liés à  l'exode rural, la mondialisation ou encore l'urbanisation.

Lors d'un entretien avec la radio des Nations Unies, Thomas Hofer, Coordonnateur du Partenariat de la montagne, a mis l'accent sur les capacités des populations montagneuses à s'adapter aux changements climatiques.

Cependant, 300 millions de personnes qui vivent en région montagneuse, souffrent encore, selon lui, d'insécurité alimentaire.

Il a également souligné le fait que les interactions qui se déroulent dans les montagnes ont un aspect très inclusif : beaucoup sont essentielles pour les zones en aval, et dépassent les frontières nationales.

Le Partenariat de la montagne a pour objectif de plaider en faveur d’une attention mondiale sur la promotion du développement durable des montagnes dans les négociations mondiales, notamment en vue de l’élaboration des prochains Objectifs de développement durable pour l'après 2015.

(Interview : Thomas Hofer, Coordonnateur du Partenariat des montagnes ; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...