Journée mondiale: le STAREC plaide la cause des épouses des militaires devenus handicapés à cause de la guerre

Écouter /

 

photo STAREC

A cause des récents conflits en République démocratique du Congo, de nombreux soldats vivent désormais avec un handicap physique, surchargeant du même coup, les mères de famille.

A l'occasion de la Journée mondiale des personnes vivant avec un handicap, le 3 décembre dernier, ayant comme thème : « Développement durable : la promesse de la technologie », une délégation du Programme de Stabilisation et de Reconstruction des zones sorties des conflits à l'est de la République démocratique du Congo (STAREC) s’est rendue au Siège des Nations Unies à New York.

Le projet du STAREC a été créé en 2009 pour stabiliser la région en améliorant l'environnement sécuritaire et en restaurant l'autorité de l'Etat dans les zones autrefois contrôlées par les groupes armés. Travaillant conjointement avec le Ministère congolais de la défense pour mettre en oeuvre le Programme DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion), le STAREC facilite notamment la réinsertion sociale et professionnelle des anciens combattants, souvent handicapés.

Alain Kashindi Assumani, le chef de cette délégation est venu porter à l'ONU le message des épouses des militaires devenus handicapés à cause de la guerre. Il demande notamment que les progrès technologiques à l'instar des dispositifs d'adaptation, d'assistance et d'accessibilité, essentiels pour améliorer les conditions de vies des personnes vivant avec un handicap, puissent profiter à la population congolaise.

(Extrait sonore : Alain Kashindi Assumani, Coordonnateur national du STAREC; propos recueillis par Jean Pierre Amisi Ramazani)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...