Ebola : l'engagement des communautés, clé des succès obtenus au Libéria, selon le chef de la MINUAUCE.

Écouter /

Anthony Banbury rencontre la communauté locale en Guinée. Photo : MINUAUCE/Martine Perret

Les progrès obtenus au Libéria dans la lutte contre Ebola sont essentiellement dus à l'engagement des communautés sur le terrain, d'après Anthony Banbury, le chef de la Mission des Nations Unies pour l'action d'urgence contre Ebola, la MINUAUCE.

Banbury, qui termine son mandat en Afrique de l'Ouest, achevait une ultime tournée dans les pays affectés par Ebola au cours de laquelle il a rencontré la présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf ainsi que le personnel de la MINUAUCE et de la Mission des Nations Unies au Libéria, la MINUL.

Dans un entretien pour la radio des Nations Unies, il s'est déclaré impressionné par les progrès obtenus sur le terrain au Libéria et a mis l'accent sur le rôle joué par les communautés dans la diminution du niveau de transmission d'Ebola.

Il a cependant souligné qu'il restait beaucoup d'efforts à fournir : «Ebola est une maladie très pernicieuse et je crains qu'elle nous réserve quelques surprises très désagréables  dans l’avenir » a-t-il déclaré, ajoutant qu'il était important de mettre en place un système de surveillance efficace pour permettre une détection précoce de toute nouvelle flambée, aussi petite soit-elle. Le chef de la mission de l'ONU pour la lutte contre Ebola a néanmoins réaffirmé son optimiste, se disant confiant dans la capacité collective de la communauté internationale, avec les partenaires et les gouvernements à vaincre bientôt Ebola.

Rappelant la souffrance endurée par les libériens à travers cette épidémie, il a appelé la population du Libéria à rester forte, ajoutant que les Nations Unies resteraient à leurs côtés dans cette épreuve, jusqu'à ce que l'épidémie soit éradiquée.

Selon les derniers chiffres publiés par l'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de décès liés à Ebola atteint 7588.  Si le Libéria est le pays qui cumule le plus grand nombre de morts en raison d'Ebola (3384 au 21 décembre), c'est aussi le pays qui a connu en décembre le plus faible nombre de nouveaux cas : l'OMS a enregistré 121 nouveaux cas en  décembre au Libéria contre 1039 pour la Sierra Leone sur la même période.

(Extrait sonore : Anthony Banbury, chef de la MINUAUCE ; propos recueillis par Ratomir Petrovic)

Classé sous Épidémie d'Ebola, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...