Droits de l'homme en RDC: le "Colonel 106" condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l'humanité

Écouter /

 

Scott Campbell, Directeur de la section Afrique de l’Ouest et Centrale au Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, et la MONUSCO, la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, ont pris note avec satisfaction de la récente condamnation du Lieutenant-Colonel Bedi Engangela, alias «Colonel 106», par la Cour Militaire du Sud-Kivu. Le « Colonel 106 » a été condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l'humanité dont le viol, l'esclavage sexuel, et le meurtre, commis dans la province du Sud-Kivu entre 2005 et 2007.

Ce prononcé est l'aboutissement d'un travail en synergie long de 7 années mené par les autorités judiciaires congolaises avec l'appui de la MONUSCO, du PNUD, et des ONG nationales et internationales qui œuvrent pour la lutte contre l'impunité.

Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'Homme félicite les autorités congolaises pour les efforts fournis pour poursuivre le Lieutenant-Colonel Engangela. « C'est un message fort qui est envoyé aux auteurs de graves violations des droits de l'homme. Leur crimes ne resteront pas impunis », a déclaré Abdoul Aziz Thioye, directeur ad intérim de ce Bureau.

Le Lieutenant-Colonel Bedi Engangela était poursuivi devant la Cour Militaire du Sud-Kivu pour crimes contre l'humanité. Les audiences ont eu lieu à Kalehe et Bukavu, entre le 11 août et le 7 octobre 2014. Les infractions pour lesquelles il était poursuivi ont été commises quand il était aux commandes d'une unité des FARDC au Sud-Kivu. Il figurait parmi les 5 officiers de l'armée accusés de violences sexuelles, qu'une délégation du Conseil de sécurité des Nations Unies avait encouragé à traduire en justice.

Ont appuyé ce processus judiciaire : la MONUSCO (la Force, le Bureau Conjoint aux droits de l'Homme, la Section Appui à la Justice et Affaires Pénitentiaires/Cellules d'Appui aux Poursuites, Section Protection de l'Enfance), le PNUD, l'ONG Avocats Sans Frontières, et plusieurs ONG partenaires nationales.

(Interview : Scott Campbell, Chef de la section Afrique de l'Ouest et Centrale, au Bureau du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme; joint à Genève par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...