Conférence sur les changements climatiques : vers une société sans carbone

Écouter /

En Thaïlande, l’entreprise “Solar Power Company Group”, dirigée par une femme, construit actuellement 36 fermes photovoltaïques dans le nord du pays, permettant de produire 250 MW d’électricité. Photo UNFCCC.

A Lima au Pérou, les Etats parties au protocole de Kyoto se réunissent à partir de lundi pour la vingtième conférence sur les changements climatiques. L'objectif de cette réunion est de parvenir à un projet d'accord définitif sur le climat, avant la conférence de Paris de 2015.

Les négociations portent à la fois sur les cibles globales qui devront être adoptées par tous les pays en matière d'émissions de gaz à effet de serre, mais également sur les actions qui doivent être engagées au niveau national par chaque état partie.

S'exprimant devant la presse après l'ouverture de la conférence, Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CNUCC), a rappelé que l'objectif ultime de ces négociations est la « décarbonisation » de nos sociétés. « Nous devons établir à nouveau l'équilibre que l'on avait à l'origine, entre les émissions que l'on produit, et la capacité naturelle de la terre à absorber ces émissions. Le rétablissement de cet équilibre, qui était l'équilibre qui préexistait à la révolution industrielle, est notre but ultime. »

D'après Christiana Figueres, cela signifie qu'il faut rapidement inverser la courbe d'évolution des émissions de gaz à effet de serre, afin que la courbe commence à décroitre dans un avenir proche, l'objectif étant de parvenir à la neutralité climatique d'ici à la fin du 21ème siècle.

Mais ce n'est pas une tâche facile, a poursuivi Christiana Figueres, car le modèle actuel de développement repose sur l'exact opposé : toujours plus de carbone dans les systèmes de production et de consommation. Malgré les situations très différentes dans lesquelles se trouvent les états parties, il est essentiel,  d'après elle, de parvenir à un accord global.

Plus de 100 chefs d’Etat et de gouvernement et les ministres devraient assister à la réunion de haut niveau, qui sera le point d'orgue de la réunion, le 12 décembre prochain.

(Extrait sonore:  Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques;CNUCC)

Classé sous Changement climatique, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...