Climat : l’ONU demande des mesures concrètes pour compléter les étapes vers un accord mondial en 2015

Écouter /

Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques

A l’ouverture d’une conférence sur le climat lundi à Lima, au Pérou, la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Christiana Figueres, a exhorté la communauté internationale à redoubler d’efforts pour arriver à conclure un accord universel historique sur l’action climatique en 2015.

« L’année 2014 pourrait être l’année la plus chaude enregistrée et les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter. Nous devons agir de toute urgence », a souligné Christiana Figueres, dans son discours à l’ouverture de la réunion des Etats de la Conférence des Parties (COP 20).

Selon l’ordre du jour de la conférence, les pays devront présenter leurs propositions pour le premier trimestre de 2015 afin d’ouvrir la voie à un accord final lors de la conférence de décembre 2015 qui aura lieu à Paris, en France.

La Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a instauré un cadre intergouvernemental destiné à affronter le défi posé par les changements climatiques. Elle reconnaît que le système climatique est une ressource partagée dont la stabilité peut être affectée par les émissions industrielles de CO2 ainsi que par les autres gaz à effet de serre.

La conférence de Lima a pour objectif d’assurer que les contributions de chaque Etat partie soient clairement définies étape par étape avec les processus techniques qui permettent de les réaliser, le financement nécessaire et des mesures pour renforcer les capacités pour passer aux étapes suivantes.

(Extrait sonore : Christiana Figueres, Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...