Burundi : fermeture du Bureau des Nations Unies quelques mois avant les élections générales

Écouter /

Les élections de 2015 seront les troisièmes après la fin de la guerre civile. Ici, en 2005. Photo ONU/ Martine Perret

Au Burundi, l'ONU va fermer officiellement les bureaux de sa mission politique au Burundi, le BNUB, le 31 décembre prochain, à la demande du gouvernement burundais, et alors que des élections générales sont prévues au mois de mars prochain.

Le Bureau des Nations Unies au Burundi a été établi à l'issue de la guerre civile qui a affecté le pays de 1993 à 2006, et suite à des décennies de violences interethniques entre Hutus et Tutsis.

En 2010, les élections avaient provoqué des troubles et des violences. Les élections de 2015 sont donc considérées comme un test dans le processus de transition politique du pays, selon les termes du Représentant spécial du Secrétaire général au Burundi, Parfait Onanga Anyanga.

Dans un entretien avec la radio des Nations Unies, Vladimir Monteiro, porte-parole du BNUB a souligné les progrès accomplis en matière de dialogue politique, à travers l'adoption d'une feuille de route, en mars 2013, et d'un code de conduite entre le gouvernement, les partis d'opposition, le parti au pouvoir et la Commission électorale, la CENI.

Face aux restrictions des libertés relevées par plusieurs experts des Nations Unies sur les droits de l'homme, qui pourraient mettre en péril le processus électoral, le porte-parole du Bureau des Nations a rappelé que les BNUB appelaient constamment à un dialogue politique inclusif pour que les élections se déroulent sans violence.

(Extrait sonore : Vladimir Monteiro, porte-parole du BNUB ; prospos recueillis par Daniel Johnson)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...