Abolition de l'esclavage : encore 18 millions de travailleurs forcés dans le monde

Écouter /

168 millions d’enfants seraient engagés dans une forme de travail forcé. Photo ONU/ Regina Merkova

La Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage était célébrée mardi 2 décembre. A cette occasion, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rappelé que plus de 18 millions de personnes dans le monde sont encore soumises au travail forcé.

Dans un communiqué, Ban Ki-moon a appelé les Etats, la société civile et le secteur privé à s'unir pour éliminer toutes les formes d'esclavage qui subsistent dans le monde : traite des femmes, mariages forcés, travail clandestin, exploitation domestique… Ban Ki-moon a mis l'accent sur le travail des enfants, qui s'apparente à une forme contemporaine d'esclavage. Selon les estimations de l'ONU, il concernerait plus de 168 millions d'enfants dans le monde.

Malgré cette situation, le Secrétaire général s'est félicité que le travail de nombreux activistes, tel que celui de Kailashi Satyarth, prix Nobel de la paix 2014, ait permis d'attirer l'attention sur le problème du travail des enfants.

Ban Ki-moon a demandé à fournir plus d'efforts, et a exhorté tous les États à ratifier et à appliquer les instruments du droit international, tel que le nouveau protocole de l’Organisation internationale du travail (OIT), qui vise à renforcer les mesures prises au niveau mondial pour éliminer le travail forcé.

(Mise en perspective : Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...