Syrie: Staffan de Mistura plaide pour un gel progressif des hostilités à partir d'Alep

Écouter /

L’Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, a rencontré lundi le Président syrien, Bachar al-Assad, ainsi que des représentants du gouvernement de ce pays pour discuter les propositions sur la mise en œuvre de plusieurs résolutions du Conseil de sécurité, notamment pour un cessez-le-feu dans la ville d’Alep.

Après la réunion à Damas, Staffan de Mistura a pris acte de l’intention annoncée des autorités syriennes à coopérer avec l’ONU pour identifier un terrain d’entente pour mettre en œuvre sa proposition de gel progressif des hostilités, qui devraient commencer à Alep, sur la base du concept présenté au Conseil de sécurité le 30 octobre.

La proposition de « gel » des hostilités envisagé par l’ONU a pour objectif principal de désamorcer la violence, en partant de zones géographiques spécifiques qui peuvent avoir un impact au niveau national et qui permettrait de rétablir une situation plus normale pour les civils affectés par le conflit.

Ce processus de gel progressif des hostilités permettrait de relancer un processus politique pour aboutir à une solution inclusive pour la paix.

L’Envoyé spécial et son équipe vont maintenant élaborer les modalités pour mettre en œuvre le gel des hostilités à Alep, grâce à des consultations avec les parties prenantes.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...