Syrie : l’UNICEF dénonce les attaques contre les écoles

Écouter /

La représentante de l’UNICEF en Syrie, Hanaa Singer, dans une classe de CE1 d’une école primaire de Syrie. Photo UNICEF / Syrie

En Syrie, une nouvelle attaque contre une école primaire a couté la vie à 11 enfants, dans le district de Qaboun, à l'est de Damas.

Selon Le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance, l'UNICEF, l'attaque de mercredi contre l'école primaire Al Hayat est horrible et rappelle le prix terrible payé par les enfants de Syrie, dans ce conflit qui entre dans sa quatrième  année.

Au  cours des neuf premiers mois de l'année 2014, les Nations Unies en Syrie ont relevé au moins 35 incidents de ce type qui ont causé la mort de 105 enfants et en ont blessé 293, et l'UNICEF a prévenu que les chiffres réels étaient surement plus élevés.

Dans un entretien avec la radio des Nations Unies, Le porte-parole de l'UNICEF à Genève, Christophe Bouliérac, a  expliqué que ce n'était pas la première fois que les enfants étaient pris pour cible. « Cette attaque est la dernière d'une série d'attaques contre des écoles, contre des professeurs, contre des étudiants”.

Il a relevé qu'il y avait des indications selon lesquels ces attaques étaient dans certains cas délibérées, « c'est évidemment un pas supplémentaire dans la terreur », a commenté Christophe Bouliérac.

Le porte-parole de l'UNICEF a insisté pour que les écoles restent des zones de paix où les enfants peuvent apprendre sans aucune peur ni trauma d'aucune sorte, et rappelé que les parties au conflit avaient  l'obligation d'accorder aux enfants une protection spéciale en vertu du droit international humanitaire.

(Extrait sonore : Christophe Bouliérac, porte-parole de l'UNICEF ; propos recueillis par Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...