Symposium FAO-AIEA: Il est important pour le Benin d’acquérir de nouvelles technologies dans la sécurité alimentaire

Écouter /

La sécurité alimentaire concerne la production, la manipulation, la préparation, le stockage ainsi que la qualité de la nourriture. Cela permet de prévenir les maladies d’origine alimentaire. Elle comprend donc le suivi de la chaîne alimentaire depuis ses origines jusqu’aux consommateurs et vise à assurer la disponibilité permanente de nourriture.

La détection des aliments insalubres, la lutte contre la fraude alimentaire – l’étiquetage falsifié des produits alimentaires – et l’irradiation des aliments sont parmi les questions clés qui ont été abordées cette semaine lors du Symposium qui a regroupé des organisations internationales, des scientifiques, des décideurs, des experts et des délégués des États membres participant au Symposium international de la FAO et de l’Agence internationale de l’energie nucléaire (AIEA) sur la sécurité et la qualité des aliments.

Le Symposium, qui a eu lieu du 10 au 13 novembre 2014 au siège de l’AIEA à Vienne , a couvert un large éventail de questions telles que la recherche et l’application de la technologie nucléaire pour la sécurité agroalimentaire; les efforts internationaux visant à améliorer la sécurité alimentaire; l'utilisation de la science et des applications nucléaires pour suivre l’altération des produits alimentaires; les méthodes physiques nucléaires pour la détection de polluants et de micro-éléments dans les aliments; et les techniques nucléaires efficaces pour évaluer et gérer les risques afin de protéger le consommateur.

La collaboration entre le Département de l’Agence de coopération technique et le Département des sciences et applications nucléaires dans la mise en œuvre des projets de coopération technique en matière de sécurité et de la sécurité alimentaire est primordial . La coordination et l’interaction avec les autorités nationales dans les États membres à chaque étape de la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation d’un projet de coopération technique sont également importantes.

Les experts ont donc exposé d'une facon détaillée les différentes méthodes scientifiques disponibles pour tester, protéger et certifier des produits alimentaires.

Le Directeur du Laboratoire central du contrôle de la sécurité sanitaire des aliments du Benin, K J Kisoto Chabi Sika, a aussi participé à ce Symposium. Le laboratoire qu’il dirige s'occupe uniquement de la sécurité sanitaire des aliments qui comprennent aussi bien les importations que des exportations. Il explique en quoi ce Symposium est important pour l'Afrique de l'Ouest .

(Interview:  K J Kisoto Chabi Sika, Directeur du Laboratoire central du contrôle de la sécurité sanitaire des aliments du Benin; propos recueillis par Florence Westergard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...