Sommet du G20: Ban Ki-moon demande d'agir pour le développement durable

Écouter /

Photo: UN Photo

Lors du Sommet du G-20 à Brisbane en Australie, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a indiqué samedi 15 novembre que les pays du G-20 ont la responsabilité d’agir pour surmonter les problèmes de sécurité dans le monde, les dangers liés aux changements climatiques et de promouvoir le développement durable.

« La détermination du G20 à renforcer la croissance de plus de 2% au cours des cinq prochaines années est un pas dans la bonne direction. Mais la qualité de la croissance est tout aussi importante que la quantité », a déclaré le chef de l’ONU lors d’une conférence de presse en marge du sommet.

« Nous devons mettre en place un programme qui fait avancer le développement durable, qui est capable de réduire les inégalités et qui génère des emplois décents, en particulier pour les jeunes », a-t-il ajouté.

Concernant la question des changements climatiques, le Secretaire général des Nations Unies a salué l’annonce faite récemment par les Etats-Unis et la Chine de leur action sur le climat pour l’après-2020, qui vient après la décision de l’Europe sur les objectifs de réduction des émissions.

Les programmes de développement durable et de promotion de la croissance durable dépendent du financement – public, privé, national et international. Par conséquent, le G20 doit poursuivre ses efforts pour réformer le système financier mondial, renforcer les systèmes fiscaux, lutter contre la corruption et réaffirmer leur engagement à atteindre l’objectif de 0,7% du revenu national brut à l’aide au développement.

(Mise en perspective: Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...