RDC : le Conseil de Sécurité demande au gouvernement et à la MONUSCO de se tenir prêts à intervenir contre les FDLR

Écouter /

Photo MONUSCO / Mary Frechon

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs préoccupations face au manque de progrès dans le processus de désarmement volontaire des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda, les FDLR, lors d'une réunion du Conseil ce mercredi à New York.

Le Président du Conseil de Sécurité pour le mois de novembre, le Représentant permanent de l'Australie auprès de l'ONU, Gary Quinlan, lisant le communiqué des membres du Conseil, a déclaré qu'il ne pourrait pas y avoir de retard supplémentaire dans l'échéance qui a été fixée par les instances régionales au 2 janvier 2015.

Les membres du Conseil de sécurité ont demandé à la MONUSCO et au gouvernement de la République Démocratique du Congo de se préparer à intervenir militairement dès le mois de janvier contre les membres des FDLR qui ne respecteraient pas cette échéance pour le désarmement.

Rappelant que des membres des FDLR avaient participé au génocide de 1994 au Rwanda, le Conseil de Sécurité a expliqué que le désarmement des FDLR était indispensable au retour de la paix dans la région des Grands Lacs.

(Mise en perspective : Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...