RCA : OCHA appelle à une aide humanitaire d’urgence dans le nord-est du pays

Écouter /

Plus de 10 000 personnes sont déplacées dans la région de Vakaga. Photo OCHA / Gemma Cortes

La situation humanitaire dans le nord-est de la République centrafricaine (RCA) est préoccupante, d'après le Bureau de l’ONU de la Coordination des affaires humanitaires (OCHA). Dans la préfecture de Vakaga déjà marquée par plusieurs années d'instabilité, la situation s'est aggravée par la fermeture de la frontière tchadienne suite au conflit. Cela ne permet plus de fournir de la nourriture et des biens. La région accueille par ailleurs un grand nombre de personnes déplacées ayant fui les combats à Bangui.

Dans un communiqué, la Coordonnatrice humanitaire principale, Claire Bourgeois, suite à sa visite dans cette région enclavée et défavorisée, a appelé à une action humanitaire d'urgence pour venir en appui aux déplacés et aux communautés d'accueil.

Les besoins les plus urgents sont l’éducation et la sécurité alimentaire, selon elle. La Coordinatrice humanitaire a estimé inacceptable que l'année scolaire ne puisse pas démarrer, faute de moyens, et que les campagnes de vaccination n'aient pas pu être lancées, car les approvisionnements en vaccins sont interrompus à cause de l'insécurité sur les routes.

Claire Bourgeois a demandé que l’accès des convois délivrant le matériel d'aide humanitaire depuis Bangui soit sécurisé. Autrement, a-t-elle prévenu, la situation humanitaire risque de se détériorer à nouveau.

La République centrafricaine continue de faire face à une crise humanitaire de grande ampleur. Près d’un million de personnes ont été déplacées et 2,5 millions ont besoin d’une assistance immédiate, selon les derniers chiffres de l’OCHA.

(Mise en perspective : Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...