Pourparlers sur le nucléaire iranien : Ban Ki-moon pour un accord mutuellement acceptable

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon. Photo: ONU

A l’occasion de la reprise des pourparlers entre les « P5+1 », les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies plus l'Allemagne et l'Iran, le Secrétaire général de l'ONU appelle tous les participants à démontrer la souplesse nécessaire, la sagesse et la détermination à mener les négociations à une conclusion réussie qui répond aux préoccupations et intérêts de toutes les parties.

Le Secrétaire général des Nations Unies espère que les discussions vont parvenir à un accord mutuellement acceptable et global et rétablir la confiance dans la nature pacifique du programme nucléaire de l’Iran. Il est convaincu qu’un tel accord peut contribuer au renforcement de la paix et de la sécurité régionale et internationale à un moment où la coopération internationale est nécessaire plus que jamais.

Les tortueuses négociations sur le nucléaire iranien devraient reprendre, mardi à Vienne, pour tenter d'aboutir à un compromis final avant le 24 novembre. Cette date butoir avait été fixée par l'accord intérimaire conclu il y a un an à Genève, entre les Iraniens et les grandes puissances regroupées au sein du groupe « P5 + 1 ».

Après dix ans de tentatives infructueuses, il reste moins d'une semaine pour parvenir à un accord qui ouvrirait la voie à une normalisation des relations avec l'Iran et aurait de profondes répercussions au Moyen-Orient, où Téhéran joue un rôle clé en Syrie, en Irak et au Liban.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous L'info, Secrétaire général.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...