ONU : RSF rappelle sa recommandation de créer un conseiller pour la protection des journalistes

Écouter /

image : RSF

A l'occasion de la première Journée internationale de la fin de l'impunité des crimes commis contre les journalistes, Reporter sans frontières (RSF) a réitéré sa recommandation de créer un Conseiller spécial rattaché au Secrétaire général des Nations Unies pour veiller à la protection des journalistes à travers le monde.

« Nous n'avons plus besoin de nouveaux textes, il faut juste que les États mettent [ceux qui existent] en pratique», a souligné Delphine Halgan, directrice du bureau États-Unis de RSF, a l'issue d'une table ronde placée sous le thème “Mettre fin à l’impunité : le respect de l’état de droit” tenue au Siège de l'ONU à New York pour marquer la Journée, ajoutant qu'un Conseiller spécial encouragerait les pays membres à en faire autant.

Par ailleurs, pour cette première édition, Reporters sans frontières a lancé sa campagne #Fightimpunity dans laquelle RSF dénonce dix cas d'impunité symboliques en donnant des noms et visages à des chiffres dramatiques et montre l'ampleur et les formes que peut prendre l'impunité (site http://fightimpunity.org). Dans tous ces cas, comme dans tant d'autres, les procédures officielles pour élucider les affaires ont été inexistantes ou largement insuffisantes. Selon RSF, plus de 90 % des crimes commis contre les journalistes ne sont jamais élucidés et donc jamais punis.

(Interview : Delphine Halgan, directrice du bureau États-Unis de RSF; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...