Madagascar : l'OMS inquiète de l'évolution de l'épidémie de peste

Écouter /

Photo Banque Mondiale / Arne Hoel

A Madagascar, l'épidémie de peste a déjà fait 40 morts depuis le début du mois de septembre, sur un total de 119 cas confirmés.

La peste touche 1 000 à 2 000 personnes chaque année sur l'île de Madagascar mais cette épidémie est particulièrement inquiétante, d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans un entretien avec la Radio des Nations-Unies, Christian Lindmeier, de l'OMS, explique que des cas ont été signalés dans 16 districts de sept régions, dont la capitale, Antananarivo. Il y a maintenant un risque de propagation rapide de la maladie en raison de la forte densité de population dans la ville et de la fragilité du système de santé.

Christian Lindmeier ajoute que la situation est d'autant plus préoccupante que les puces, qui sont un vecteur de transmission de la maladie, sont devenues résistantes à l'insecticide habituellement utilisé.

En partenariat avec l'OMS, la Croix-Rouge, la Banque africaine de développement et d'autres partenaires, le gouvernement de Madagascar a mis en place des mesures de contrôle et de prévention de l'épidémie, via la distribution d'équipements, d'insecticides, d'antibiotiques et de matériaux de pulvérisation et de protection individuelle dans les districts affectés.

Christian Lindmeier rappelle que l'efficacité du traitement dépend de la rapidité de prise en charge des patients. Pour l'instant le taux de létalité de la maladie est de l'ordre de 30 à 60%.

(Extrait sonore, Christian Lindmeier, porte-parole de OMS ; propos recueillis par Daniel Johnson)

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...