L’UNESCO lance une bibliothèque en ligne pour promouvoir la science au service de la paix et du développement

Écouter /

Le siège de l'UNESCO à Paris. Photo UNESCO/M. Ravassard

À l’occasion de la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la technologie (UNESCO) a annoncé lundi le lancement de la Bibliothèque mondiale de la science, qui est une ressource accessible gratuitement sur internet.

La bibliothèque a été conçue pour donner aux étudiants du monde entier, notamment dans les régions désavantagées, un accès aux informations les plus récentes sur la science. Les étudiants auront également la possibilité de partager leurs expériences et apprentissages par des discussions avec leurs pairs dans un environnement d’apprentissage partagé.

« Le monde a besoin de davantage de science et de scientifiques pour faire face aux défis actuels. Pour y parvenir, il faut une éducation à la science plus appropriée et plus accessible. La Bibliothèque mondiale de la science de l’UNESCO est un nouvel outil remarquable et passionnant qui contribuera à la rendre plus accessible, non seulement auprès des étudiants mais aussi des planificateurs et des enseignants, où qu’ils se trouvent » », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans un communiqué de presse.

La bibliothèque en ligne dispose d’ores-et-déjà de plus de 300 articles de référence, 25 livres en ligne et plus de 70 vidéos mis à disposition par les éditeurs de la revue scientifique Nature. Il s’agit aussi d’une plateforme numérique de pointe qui fournit un lieu d’apprentissage communautaire. Les utilisateurs peuvent rejoindre des classes existantes, construire des groupes et entrer en contact avec d’autres étudiants.

Cette nouvelle ressource devrait notamment permettre de favoriser l’égalité des chances, puisqu’elle est gratuite. Elle propose aux étudiants du matériel éducatif de qualité, où que ce soit et quelles que soient les conditions de ressources. L’UNESCO portera une attention particulière à la formation des enseignants et des étudiants dans les pays en développement sur l’utilisation de la bibliothèque et à la promotion de l’apprentissage scientifique dans les régions défavorisées.

La bibliothèque devrait également permettre la création de communautés d’étudiants et d’enseignants, puisque c’est une ressource dynamique qui permet aux utilisateurs de collaborer avec d’autres, de personnaliser leur expérience, de poser et de répondre à des questions, et d’échanger dans l’exploration de concepts scientifiques.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

Classé sous Culture et éducation, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...