L'OMS appelle à la reprise des vaccinations suite à la recrudescence de la rougeole

Écouter /

La mortalité liée à la rougeole a bondit de 20 pourcent par rapport à l'année dernière et le virus est en potentiel regain, ont averti jeudi 13 novembre des médecins de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.Plus de 145.000 personnes sont mortes de la maladie en 2013, contre 122 000 l’année précédente, d'après les dernières statistiques, précise l’OMS.

Aussi les efforts visant à éliminer la maladie évitable par la vaccination sont au point mort pour de multiples raisons, y compris les conflits et la réduction du financement, explique l'Organisation.

L'agence s'inquiète notamment des combats et des déplacements massifs de population en Syrie, Iraq et au Liban, qui rendent la vaccination difficile.

“En Syrie, il y a eu beaucoup d’efforts pour atteindre les enfants. En général  les gens ont essayé de négocier des jours de trêve entre toutes les parties au conflit afin de permettre que la vaccination se fasse. Cela a bien fonctionné pendant le conflit au Salvador dans les années 1990, ainsi qu'en  République démocratique du Congo. Mais il semble qu'il y a  un nouveau  niveau d’intensité des hostilités maintenant qui ne permet plus de vacciner la population »,

a affirmé le Dr Robert Perry de l'OMS, lors d'une conférence de presse à Genève.L'OMS attribue l’augmentation de la rougeole de l’année dernière à des épidémies en Chine, en République démocratique du Congo et au Nigeria, et précise que la grande majorité des décès par rougeole surviennent dans les pays en développement, dont l’Inde, le Nigeria, le Pakistan et l’Éthiopie.L’agence a averti qu'il importait d’inverser cette tendance alarmante afin de ne pas compromettre une décennie de réussites dans la lutte contre cette maladie hautement contagieuse.

(Extrait sonore : Dr Robert Perry, médecin à la stratégie des vaccinations de l'OMS; collaboration Daniel Johnson)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...