L'innovation peut catalyser le changement pour les enfants les plus défavorisés, selon un rapport de l'UNICEF

Écouter /

unicef/pirozzi

unicef/pirozzi

Pour le 25ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, le rapport sur La Situation des enfants dans le monde présente un programme pour le changement.Il est nécessaire d'agir de toute urgence pour éviter que des millions d'enfants ne soient privés des avantages de l'innovation, affirme l'UNICEF dans un nouveau rapport publié jeudi 20 novembre à l'occasion du 25ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant. La connectivité et la collaboration peuvent permettre d'alimenter de nouveaux réseaux mondiaux pour tirer profit de l'innovation et atteindre chaque enfant, d'après l'organisation de défense des droits de l'enfant.

Le rapport, La Situation des enfants dans le monde – Réimaginer l'avenir, l'innovation pour chaque enfant, appelle les gouvernements, les professionnels du développement, les entreprises, les militants et les communautés à travailler ensemble pour faire émerger de nouvelles idées afin de faire face aux problèmes les plus urgents auxquels sont confrontés les enfants – et trouver de nouveaux moyens de transposer à plus grande échelle les innovations locales les plus prometteuses.

Le rapport est une compilation participative des innovations de pointe et une plateforme interactive qui répertorie les innovations dans des pays du monde entier et invite les innovateurs à inscrire leurs propres idées « sur la carte ».

« Les inégalités existent depuis la nuit des temps, mais l'innovation aussi – et elle a toujours permis de faire progresser l'humanité, » a affirmé le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake. « Dans un monde plus connecté que jamais, les solutions locales peuvent avoir un impact mondial – et bénéficier, dans tous les pays, aux enfants encore confrontés chaque jour aux inégalités et à l'injustice. »

« Pour que l'innovation bénéficie à chaque enfant, nous devons être plus innovants – en repensant la manière dont nous faisons émerger et alimentons de nouvelles idées pour régler les problèmes les plus anciens, a affirmé Anthony Lake. Les meilleures solutions aux défis les plus ardus ne viendront pas exclusivement « d'en haut » ou « d'en bas », ni d'un groupe de pays vers un autre. Elles viendront de nouveaux réseaux de solution des problèmes et de communautés d'innovation traversant les frontières et les secteurs pour atteindre ceux qui sont les plus difficiles à atteindre – et elles viendront des jeunes, des adolescents et des enfants eux-mêmes. »

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Convention relative aux droits de l'enfant en 1989. Depuis, d'importants progrès ont été réalisés pour faire avancer les droits de l'enfant – avec notamment une réduction considérable du nombre de décès d'enfants avant l'âge de cinq ans et un accès accru à l'éducation et à l'eau salubre.

Néanmoins, les droits de millions d'enfants sont violés chaque jour, les 20 % d'enfants les plus démunis du monde courent deux fois plus de risques que les 25 % les plus riches de mourir avant leur cinquième anniversaire, près d'un enfant sur quatre dans les pays les moins avancés travaille, et des millions d'enfants sont régulièrement victimes de discrimination, de violences physiques et sexuelles, de maltraitance et de négligence.

(Interview : Dr. Aboubacar Kampo, Chef des programmes de santé de l'UNICEF au Nigeria; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Femmes et enfants, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...