Insécurité au Sahel : la violence provoque un énorme pic du nombre de réfugiés, selon Robert Piper

Écouter /

Photo: UNICEF/Olivier Asselin

L'insécurité avance dans la vaste région du Sahel et emporte avec elle l'espoir pour de meilleures conditions de millions de personnes vulnérables.  C'est ce que le coordinateur humanitaire de l’ONU pour le Sahel a déclaré mercredi 19 novembre à Genève. Robert Piper a affirmé que si les acteurs régionaux ne relevaient pas  le défi de la sécurité, ils risqueraient d'avoir à affronter des problèmes encore plus graves en 2015.

Les populations du Sahel ont été naguère victimes de la sécheresse et de la famine. Désormais c'est la violence qui provoque un énorme pic du nombre de réfugiés.  Selon Robert Piper le cas le plus frappant est celui du Nigéria.

« Le Nigéria est de loin, notre plus grande préoccupation. La situation là-bas s'est détériorée très rapidement au cours de cette année.  Les chiffres sont sidérants. Le nombre de déplacement interne au Nigéria est passé de 600 000  personnes il y a 6 mois à 1.5 millions de personnes aujourd'hui », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que « Environ 100 000 nigérians ont passé les frontières du Niger et du Cameroun. Le Nigéria est donc une source d'inquiétude énorme et il semblerait que le pays continue sur cette voie, ce qui aura sans doute des conséquences dévastatrices. Les défis auxquels font face le Nigéria et la région  sont très préoccupants ».

(Extrait sonore : Robert Piper, coordinateur humanitaire de l’ONU pour le Sahel)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...