Ebola : L'OMS met en place un nouveau protocole d'inhumation qui respecte mieux les rituels religieux

Écouter /

Photo EPA/ IRIN

Lors d'une conférence de presse aujourd'hui à Genève organisée par l'Organisation Mondiale de la Santé, l'OMS, le docteur Pierre Formenty, un des principaux experts à l'OMS sur le virus Ebola, a expliqué qu'environ 30% des nouvelles infections par le virus étaient causées au moment des enterrements des malades,  lorsque les proches touchent ou lavent le corps du défunt qui comporte encore une forte charge virale.

Aussi, pour limiter la transmission du virus lors des inhumations, l'OMS, en partenariat avec les organisations religieuses, a mis en place un nouveau protocole d'inhumation, à la fois sans risque, mais qui respecte aussi la dignité des personnes et les rites religieux des chrétiens ou des musulmans.

 «  Ce qui était important dans ce nouveau protocole, était d'introduire non seulement des techniques d'inhumation sures en matière de biosécurité mais aussi des techniques d'inhumation qui pourraient être acceptées religieusement par les différentes communautés et les personnes » a expliqué l'expert de l'OMS.

Élaboré par une équipe interdisciplinaire à l'OMS, en partenariat avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et des organisations confessionnelles, parmi lesquelles le Conseil œcuménique des églises, Islamic Relief, Caritas Internationalis et World Vision, ce protocole prévoit notamment la présence d'un représentant de la communauté religieuse du défunt, le respect ou l'adaptation de certains rituels, tels que la pratique d'ablutions sèches pour les musulmans, ou la réalisation des prières funèbres pour les chrétiens.

D'après Pierre Formenty, ces nouvelles techniques vont permettre d'instaurer la confiance et le respect entre les équipes d'inhumation, les familles concernées et les groupes religieux, et ainsi inciter les familles à enterrer systématiquement leurs morts dans le cadre du protocole sécurisé.

L'expert a conclu en disant que le protocole d'inhumation digne faisait partie d'un travail plus large mené par les équipes de l'OMS pour impliquer les communautés dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola.  

(Extrait sonore : Docteur Pierre Formenty, Organisation Mondiale de la Santé)

Classé sous Épidémie d'Ebola, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...